Origines du GNV

Gaz naturel pour véhicules : origines, croissance et perspectives

Généré à partir de la sédimentation de matière organique vieille de plusieurs millions d’années, le gaz naturel est un combustible fossile naturel. Sécuritaire et respectueux de l’environnement, il représente un enjeu pour la transition énergétique.
 

Composition, formation et traitement du gaz naturel

Provenant de la transformation naturelle de matières organiques pendant des millions d'années, le gaz naturel est composé très majoritairement d’hydrocarbures légers avec plus de 80 % de méthane, et des teneurs plus ou moins importantes d'éthane et d'autres gaz (dont l'azote et le dioxyde de carbone).

Il ne doit pas être confondu avec le Gaz de pétrole liquéfié (GPL), produit à partir d'un mélange de propane et de butane.

Un récent regain d’intérêt pour le gaz naturel

Durant la Seconde Guerre mondiale, du fait de la rareté de l'essence, des véhicules sont équipés pour pouvoir utiliser du gaz de ville en Europe. À la suite de la découverte du gisement de gaz naturel de Lacq en 1951 en France, l'utilisation de ce combustible pour la carburation automobile se développe. Néanmoins, son utilisation reste marginale jusque dans les années 2000, où l’on observe un véritable tournant : depuis 10 ans, le GNV affiche une croissance mondiale de près de 20 % par an ! En 2020, selon l’Union internationale du gaz, il devrait représenter 10 % du marché des véhicules terrestres avec 65 millions de véhicules.