Normes Euro et GNV

Le GNV va au-delà des exigences des dernières normes Euro

La norme Euro 6 (ou Euro VI) exige cinq fois moins de rejets d’oxydes d’azote et trois fois moins de rejets de particules que précédemment. Des contraintes largement respectées par les véhicules GNV…

Les normes européennes d’émission, dites « normes Euro », fixent les limites maximales de rejets polluants pour les véhicules. Depuis l'introduction de la première norme européenne sur les émissions des véhicules en 1992, elles se succèdent environ tous les 5 ans, devenant de plus en plus restrictives.

La norme Euro : des exigences astreignantes

Depuis le 1er septembre 2015, tous les véhicules particuliers neufs provenant des États membres de l’UE sont ainsi soumis à la norme Euro 6. Elle limite notamment les émissions d’oxydes d’azote des voitures particulières à motorisation diesel à 80 mg/km, soit une réduction de plus de 50 % par rapport à la norme Euro 5. Les émissions combinées d’hydrocarbures et d’oxydes d’azote provenant des véhicules diesel sont quant à elles limitées à 170 mg/km.

 

Le saviez-vous ? Quand elle s'applique aux camions, la norme européenne s'écrit EURO VI. Quand elle s'applique aux véhicules légers, elle s'écrit EURO 6.

Le GNV : une solution d’avenir

La norme Euro marque une étape importante sur le marché des véhicules : pour respecter les réductions d'émission de polluants imposées, les constructeurs doivent réaliser un bond technologique et prendre en compte un surcoût pour les véhicules. Or les véhicules GNV se placent très en-deçà des exigences de la norme Euro 6. Ils affichent en effet des taux d'émissions d’oxydes d’azote et de particules considérablement réduits par rapport à un véhicule équivalent diesel.