angle-left Interview Scania

Gilles Baustert (Scania) : « Les collectivités et les chargeurs veulent des véhicules plus propres »

Gilles Baustert : Scania développe des véhicules GNV - Copyright : GB / DR

Face aux demandes des consommateurs, un nombre croissant de collectivités et de chargeurs souhaitent aujourd'hui privilégier les véhicules peu polluants. Tel est le constat dressé par Gilles Baustert, directeur marketing, communication et affaires publiques de Scania France. Le constructeur a su répondre présent : il a développé une gamme de motorisations gaz pour les poids lourds, les autobus et les autocars.

Quelle est la place du Gaz naturel pour véhicules (GNV) dans la stratégie d'entreprise de Scania ?

Beaucoup de changements sont aujourd'hui à l'œuvre : digitalisation, véhicules connectés et autonomes mais aussi transition énergétique. Autant de défis que notre entreprise souhaite prendre à bras le corps et pour lesquels elle veut s'imposer en leader. Le développement durable fait donc partie des sujets au cœur de nos préoccupations. C'est pour cela que nous proposons à nos clients une large gamme de solutions alternatives au diesel, parmi lesquelles figure bien sûr le gaz.

Quelle offre Scania a-t-elle développé autour du gaz ?

Notre système industriel est unique et repose sur le principe de modularité. Nos clients peuvent ainsi choisir le type d'essieux, de cabines ou de châssis qui correspondent à leurs besoins à partir d’un assortiment de composants. Et, concernant le stockage par exemple, ils ont la possibilité d'opter pour un modèle GNC (gaz naturel comprimé) ou GNL (gaz naturel liquéfié) qui s'adaptera à tous les autres constituants du camion. Trois motorisations sont disponibles : 280, 340 et 410 chevaux. L’autonomie des PL GNC est d’environ 400 km, celle des PL GNL d’environ 1200 km (des chiffres variables en fonction de la charge transportée, du type de parcours, du moteur…).
Nous proposons également des autocars intercités et des autobus urbains roulant au gaz naturel comprimé et dotés de motorisations 280, 320 et 410 chevaux. Enfin, un autocar de ligne qui roule au gaz naturel liquéfié avec une autonomie allant jusqu'à 1000 km est aussi disponible.

 

>>> Pour aller plus loin, découvrez la carte des stations GNV du Groupe Total

Quels sont, à vos yeux, les atouts des véhicules roulant au GNV ?

Ils disposent d'un intérêt important au regard des enjeux de développement durable : ils permettent de réduire la pollution engendrée, tout particulièrement si l'on analyse les émissions du puits à la roue. Et sur ce sujet, les modèles les plus aboutis sont les véhicules roulant au biogaz. Avec ces derniers, la réduction des émissions de CO2 peut atteindre 80 à 90 % par rapport à un modèle diesel.

Estimez-vous que les professionnels vont développer leur mix énergétique dans les années qui viennent en diversifiant leurs flottes ?

Nous encourageons en effet les professionnels à ne pas investir dans une seule et unique énergie mais au contraire à réaliser un panachage. Cela notamment parce que leurs besoins varient sensiblement selon les lieux où leurs conducteurs se rendent. La mairie de Paris souhaite ainsi, à terme, bannir le diesel de la capitale. Une ZFE (zone à faibles émissions) devrait être instaurée sur le périmètre intérieur de l'A86. Son accès sera limité aux véhicules les moins polluants. En 2024, Paris et la Métropole du Grand Paris interdiront leur accès aux véhicules diesel. Ce sont des lieux où les véhicules au gaz auront un atout évident.

 

>>> Cet article vous intéressera aussi : Le GNV, une énergie plus propre qui répond aux enjeux de la transition énergétique

 

Quel regard les professionnels portent-ils sur les véhicules roulant au GNV ?

Nous constatons que des collectivités et des chargeurs (les clients des transporteurs) sont en attente de véhicules propres. Ils nous disent vouloir sortir du « tout-diesel ». Cela pour une raison simple : les politiques ont face à eux des administrés qui leur en font la demande. Et il en va de même pour les entreprises dont les clients s'inquiètent de l'impact des transports sur leur santé et, plus largement, sur la planète. Ces mêmes entreprises vont donc inviter les transporteurs qui les approvisionnent à agir, notamment par des renouvellements de flotte et l'acquisition de véhicules roulant au gaz. Des initiatives qui visent donc à répondre au souhait de transparence écologique des consommateurs.

 

 

GNV Mobilité vous recommande aussi :
Un moteur gaz Scania taillé pour les longues distances !
2018, une année « GNV ». 2019, une année « très GNV » !