angle-left Interview Fiat

Alice Weulersse (Fiat Professional) : « Nos clients montrent un intérêt croissant pour le GNV »

 

Fiat a décidé de proposer aux professionnels des véhicules utilitaires roulant au GNV. Pour le constructeur italien, le gaz dispose de nombreux atouts pour devenir une véritable alternative au diesel, comme nous l'explique Alice Weulersse, responsable communication et business development Fiat Professional chez FCA France.

Quelle est la stratégie de Fiat concernant le gaz naturel pour véhicules ?

Fiat s'est intéressé de manière « historique » au GNV. Le premier véhicule a été développé dans les années 30. Ensuite, après le choc pétrolier et l'augmentation des cours du pétrole, une production industrielle a été mise en place à la fin des années 70. Il s'agissait alors principalement de véhicules pour les particuliers. Depuis, la gamme s'est élargie : notre offre de véhicules utilitaires légers compte aujourd'hui 3 modèles roulant au gaz. Le Fiorino (la petite camionnette), le Doblo (le véhicule de taille moyenne) et le Ducato (l'utilitaire de grande taille) ont tous les trois une motorisation GNV.

Quels sont, à vos yeux, les atouts de ces véhicules roulant au gaz ?

vehicules professionnels fiat GNV

Ils ont tout d'abord un intérêt économique évident : le gaz est bien moins cher que les carburants traditionnels. Et ce sera de plus en plus le cas, au regard des politiques fiscales des pouvoirs publics, qui cherchent à asseoir son développement. Le coût du véhicule à l'achat est par ailleurs inférieur à celui des utilitaires ayant recours à d'autres énergies alternatives. Les atouts du GNV sont également d'ordre environnemental. La solution gaz permet de diminuer les rejets de particules fines de 90 % et ceux de NOx de l'ordre de 30 %. Autre avantage : les véhicules au gaz font moins de bruit que les véhicules traditionnels, ce qui est tout particulièrement intéressant pour les déplacements en milieu urbain.

 

>>> Pour aller plus loin, découvrez la carte des stations GNV du Groupe Total

Quel regard vos clients professionnels portent-ils sur les modèles GNV ?

Nous sommes de plus en plus sollicités sur le sujet. On constate un réel intérêt ! Ce sont les prémices… Notre rôle est bien sûr de donner confiance aux transporteurs et de répondre à leurs questions. Nous leur expliquons que les usages ne changent pas : la conduite ou la maintenance d'un véhicule au gaz est aussi simple que celle d'un véhicule traditionnel.

Ces clients souhaitent donc développer leur mix énergétique en diversifiant les énergies
présentes au sein de leur flotte ?

camion fiat GNVCela entre en effet dans leur réflexion lorsqu'ils se penchent sur le renouvellement de leurs véhicules. Ils constatent que les pouvoirs publics développent des politiques favorables aux énergies alternatives. Dans le même temps, ils pressentent que, dans les années qui viennent, les véhicules diesel vont être de plus en plus exclus du cœur des grandes agglomérations. C'est un sujet particulièrement impactant pour les possesseurs de véhicules utilitaires légers. Nous pensons donc effectivement que le mix énergétique va se développer. Les solutions de mobilité adoptées par les professionnels seront multiples, variant selon leurs besoins. Au sein de leur flotte, le gaz trouvera toute sa place.

 

>>> Cet article vous intéressera aussi : Ces entreprises de transport et collectivités qui misent sur le GNV !

Le GNV devrait donc prendre une place croissante dans les parcs des professionnels dans les années qui viennent ?

Les projections qui sont faites aujourd'hui indiquent en effet qu'il devrait être présent de manière importante dans la mobilité d'ici 2035. Comme nous l'avons vu, de nombreux facteurs pourront y contribuer : politiques publiques favorables, atouts des véhicules au gaz naturel, intérêt des professionnels... Autre facteur déterminant : nous constatons une dynamique autour de l'implantation de stations GNV, ce qui est fondamental pour permettre le développement de la filière. Enfin, la France, puissance agricole, possède un potentiel de développement du bioGNV particulièrement prometteur. Une énergie produite localement, qui permet aux agriculteurs de recycler leurs déchets grâce au processus de méthanisation : voilà un modèle environnemental vertueux à même de convaincre nos clients.

 

GNV Mobilité vous recommande aussi :
Quelle place pour le GNV dans l'Ile-de-France de demain ?
Une fiscalité favorable aux véhicules GNV en 2019

Clément Chandon (Iveco) : « Nous avons gagné le pari du gaz »