Asset Publisher

Fiscalité GNV 2020

2/25/20 Des aides sont possibles pour l’acquisition de véhicules GNV en 2020.

  • 3616 Views
  • Share

L’Oise teste le GNV

6/25/20 Keolis expérimente le gaz sur une ligne de car régulière

  • 1913 Views
  • Share

RAMASSAGE ORDURES

5/29/20 La Ville de Paris passe au 100 % GNV !

  • 2640 Views
  • Share

TRANSPORTEUR

5/29/20 Le spécialiste du dernier kilomètre Star Service accélère sur le GNV !

  • 2188 Views
  • Share

Multiplication ZFE

3/19/20 Un atout pour le déploiement du GNV ?

  • 2811 Views
  • Share
L’Oise teste le GNV

Le GNC a le vent en poupe !

Développer la mobilité verte, telle est la volonté de Keolis, deuxième opérateur privé de transport public de voyageurs en France. Pour guider l’évolution de son parc, le transporteur compare les différentes énergies sur le terrain en conditions réelles d’exploitation. Sur le département de l’Oise, il s’agit d’une expérience inédite menée à l’initiative de l’opérateur Keolis, en partenariat avec son autorité organisatrice : la région Hauts-de-France. Basé à Senlis, Abdelfatah Ait El Hadj est conducteur-receveur chez Keolis. Il témoigne de son expérience du GNV.

L’expérimentation à laquelle Abdelfatah Ait El Hadj a participé a été menée sur une durée de deux mois, dont une semaine pendant laquelle il y a pleinement pris part, au cours des dernières va-cances de février, sur la ligne 15 reliant Chantilly et Senlis. Un trajet de 25 minutes environ, qui se déroule essentiellement sur route nationale et comporte plusieurs arrêts dans les communes de Courteuil et Vineuil-Saint-Firmin. Le véhicule était un car mixte (urbain et interurbain) du cons-tructeur Iveco, roulant au gaz, de 13 mètres de long et d’une capacité de 55 places.

Une prise en main éclair pour les véhicules au gaz naturel

Abdelfatah Ait El Hadj est conducteur-receveur chez Keolis, un métier qu’il exerce avec passion depuis près dix ans. Quand son responsable de planning lui a proposé de participer au test, il était ravi. « C’était l’occasion de faire une autre expérience ». Avant de prendre le volant, il a reçu une formation de deux heures. Qu’a-t-il appris ? Au bout de 4 minutes sans activité, le moteur s’éteint automatiquement. Les voyants indiquant la présence éventuelle d’une fuite (au niveau du moteur, de la clim ou du réservoir) se situent à gauche du poste de conduite. L’un de ces voyants passe au rouge ? Il doit couper le contact et demander l’intervention de l’atelier. Enfin, Abdelfatah a appris à faire le plein de gaz. Un processus pas compliqué, qui nécessite toutefois d’être attentif et un peu plus patient qu’avec le diesel.

Une expérience du GNV en situation réelle très positive

Assise confortable, conduite souple et agréable, moteur qui répond au quart de tour, bruit et vibra-tions fortement réduits et en prime, une boîte automatique : Abdelfatah Ait El Hadj a véritablement apprécié l’expérience : « c’est moins de fatigue et de maux de tête en fin de journée ». Autre atout du car au gaz : la moindre fréquence des pleins. « Avec mon véhicule au gasoil, au bout de 2 jours de conduite, il me reste un quart de réservoir, je dois donc faire le plein tous les deux jours. Avec ce car au GNV, je peux rouler 3 jours et faire le plein au quatrième jour ». Pas d’attente pour faire le plein et un carburant 25% moins cher que le gasoil : voilà d’autres points positifs qu’il tire de son expérience. Et le bilan ne fait pas un pli : « si demain on me propose un car ou un bus au gaz, je suis preneur ».

Car au GNV avec Keolis Oise : des passagers satisfaits

« Il roule au gaz, ce car ? C’est super pour l’environnement, ça fait plaisir » : la réaction des passagers devant ce nouveau véhicule a été quasi-unanime. Ils l’ont aussi trouvé confortable, ont apprécié son silence et l’absence d’émissions de fumées, très remarquée. Autre aspect prisé des voyageurs : pas de marche pour monter dans le bus (selon la version du véhicule), ce qui se révèle très pratique pour les personnes âgées ou handicapées, les enfants et les poussettes. Un bémol, tout de même ? « Un peu méfiantes au début, quelques personnes m’ont posé des ques-tions sur les risques, associant spontanément gaz avec explosion. Mais c’est très sécurisé et je les ai facilement rassurées », relate Abdelfatah Ait El Hadj.

Le GNV pour développer la mobilité verte et conserver ses marchés

Keolis se veut acteur de la transition écologique. Cette expérimentation s’inscrit donc dans une dé-marche de développement de la mobilité verte menée à l’échelle du groupe. Un car au GNV, éli-gible à la vignette Crit’Air 1, produit trois fois moins de CO2 au km qu’un car roulant au ga-soil. Pour Keolis Oise, faire évoluer son parc est un enjeu majeur : à l’instar de nombreuses autres régions, le territoire des Hauts-de-France veut à moyen terme supprimer le diesel dans les transports publics.


>>> À lire aussi : Le GNV, une énergie plus propre, qui répond aux enjeux de la transition énergétique
 

Total, un réseau en pleine expansion !

Le Groupe Total est pleinement investi dans le développement de son réseau de stations GNV. Ce dernier réunit les marques AS24 et Total. Pour 2020, une quinzaine d’ouvertures sont programmées dans l’Hexagone et à l'horizon 2022, le Groupe Total prévoit d'équiper 350 stations-service en Eu-rope, implantées principalement en France, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Belgique.

>>> Pour aller plus loin, découvrez la carte nationale du réseau de stations GNV TOTAL et AS 24


GNV Mobilité vous recommande aussi :
Le GNV chez Total
Les zones de circulation restreinte gagnent du terrain en Europe
FAQ et idées reçues