Asset Publisher

Fiscalité GNV 2020

2/25/20 Des aides sont possibles pour l’acquisition de véhicules GNV en 2020.

  • 3616 Views
  • Share

L’Oise teste le GNV

6/25/20 Keolis expérimente le gaz sur une ligne de car régulière

  • 1914 Views
  • Share

RAMASSAGE ORDURES

5/29/20 La Ville de Paris passe au 100 % GNV !

  • 2640 Views
  • Share

TRANSPORTEUR

5/29/20 Le spécialiste du dernier kilomètre Star Service accélère sur le GNV !

  • 2189 Views
  • Share

Multiplication ZFE

3/19/20 Un atout pour le déploiement du GNV ?

  • 2811 Views
  • Share
GEFCO teste le GNL

GEFCO France expérimente le GNL pour ses flux logistiques

Pour la première fois, GEFCO France a testé le gaz naturel liquéfié en conditions réelles d’utilisation, en partenariat avec les constructeurs Volvo Trucks et Iveco. Cette expérimentation, menée en septembre dernier sur 11 000 kms, visait notamment à évaluer la faisabilité opérationnelle, l’impact carbone et le bilan économique de cette technologie. 

GEFCO transporte chaque année 30 millions de tonnes de marchandises et plus de 5 millions de véhicules. Pour le groupe, réduire toujours davantage son empreinte carbone revêt une importance commerciale croissante. Sa filiale GEFCO France a donc testé des camions roulant 

au GNL sur des flux logistiques de deux de ses clients. Bilan : une meilleure efficacité énergétique et une réduction de CO2 significative par rapport au diesel.

11 000 kms parcourus par 2 camions GNL

Le premier test a été réalisé entre le 16 et le 27 septembre dernier, avec un camion FH Volvo Trucks opérant pour un client sur une boucle quotidienne de 600 km (à 90% autoroutier), entre l’Isère et l’Yonne (Saint-Quentin-Fallavier, Avallon, Saint-Quentin-Fallavier). En deux semaines d’expérimentation, ce camion Volvo Trucks a ainsi parcouru 6 000 kms. 

Le second test a été effectué simultanément avec un camion IVECO, sur un flux client de 2 à 3 rotations quotidiennes entre le nord de la France et la Belgique, sur le trajet Onnaing-Zeebruge-Onnaing, soit une boucle de 300 km. Au total, le camion IVECO a parcouru quelque 5 000 kms.


>>> À lire aussi : Le GNV, une énergie plus propre, qui répond aux enjeux de la transition énergétique

Un bilan positif pour le GNL

A l’issue de ces expérimentations, les conducteurs n’ont rencontré aucune difficulté particulière dans l’utilisation des poids lourds GNL, dont ils ont apprécié le confort de conduite. En outre, les données mesurées lors des tests ont révélé une meilleure efficacité énergétique et une réduction d’émission de CO2 en comparaison avec un camion diesel. 

« Le rendement énergétique ainsi que les propriétés et les performances de conduite du Volvo FH GNL sont identiques à ceux du même véhicule en motorisation diesel. Tout comme les intervalles de maintenance et la fiabilité. Le tout pour une empreinte environnementale améliorée : ses émissions de CO2 (du réservoir à la roue) sont réduites de 20% », relève Rémi LEMOINE, Responsable énergies alternatives chez Volvo Trucks France. 

Une demande grandissante de transports propres

L’expérimentation menée par GEFCO France s’inscrit dans une réflexion globale du groupe sur l’utilisation de solutions d’énergies alternatives, qui jouent, avec l’optimisation des flux et l’offre multimodale, un rôle majeur dans la réduction des émissions liées au transport des marchandises
Une démarche devenue fréquente, sachant que les grands donneurs d’ordre demandent de plus en plus souvent des transports « propres ». « La tendance, déjà forte depuis un an et demi, s’est vraiment accentuée ces six derniers mois », souligne Laurent BARBALAT, Directeur commercial grands comptes chez Volvo Trucks France. 

Plusieurs facteurs expliquent cette évolution : les entreprises se fixent des objectifs en matière de politique RSE, qui touchent la globalité de leurs opérations (transports inclus), les transporteurs anticipent les futures restrictions de circulation en zones urbaines ainsi que les obligations réglementaires européennes

Un marché du poids lourd au gaz en pleine expansion

Les atouts du GNV sont de plus en plus reconnus : carburant moins cher, autonomie kilométrique importante, faibles nuisances sonores, absence de rejet de particules fines et diminution des émissions de NOx et CO2. 

La France est aujourd’hui le marché le plus dynamique d’Europe sur le segment des poids lourds au GNV. Tirées par la construction de nouvelles stations d’avitaillement publiques, les ventes de poids lourds au gaz dédiés au transport de marchandises ont réellement décollé ces deux dernières années. « Et la demande de véhicules au gaz va continuer à croître », estime Laurent BARBALAT. 

Le déploiement des points d’avitaillement publics, le développement de l’offre et les coups de pouce financiers destinés aux professionnels, bien que jugés insuffisants par ces derniers, alimentent aussi cette dynamique.

Volvo Trucks espère ainsi doubler cette année ses immatriculations de poids lourds au gaz, d’autant que le FH GNL est désormais éligible au suramortissement : son moteur conserve le principe du cycle Diesel mais n’utilise que 7 à 8% de gazole, afin de déclencher l’inflammation. La loi de finances 2020 lui a donc concédé cet avantage fiscal jusqu’alors réservé aux véhicules100% gaz. 

Total, un réseau station GNV en pleine expansion ! 

Le Groupe Total est pleinement investi dans le développement de son réseau de stations GNV. Ce dernier réunit les marques AS24 et Total. Pour 2020, une quinzaine d’ouvertures sont programmées dans l’Hexagone et à l'horizon 2022, le Groupe Total prévoit d'équiper 350 stations-service en Europe, implantées principalement en France, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Belgique.

>>> Pour aller plus loin, découvrez la carte nationale du réseau de stations GNV TOTAL et AS 24


GNV Mobilité vous recommande aussi :
Le GNV chez Total 
Les zones de circulation restreinte gagnent du terrain en Europe
FAQ et idées reçues